Nouveau : ÉCOLE DE COACHING
Prochaine session du 04/11/2022 au 02/07/2023
Découvrir
Yuup Ile de la Réunion
Yuup Ile de la Réunion

Les étapes du changement : Gérer le changement en entreprise

Une mutation, une promotion, de nouvelles missions ou un changement de direction peuvent impacter la motivation et la productivité des collaborateurs d’une entreprise. Pourtant ces changements sont incontournables en entreprise. Il devient donc indispensable comprendre et accompagner les étapes qui constituent ces changements. La Courbe du Deuil, publiée en 1969 par Elisabeth Kübler-Ross, psychiatre suisse, expose les étapes qui permettent d’accepter une nouvelle situation. Un outil simple qui permet aux managers et dirigeants d’accompagner leurs collaborateurs dans la conduite dynamique du changement en entreprise.

Pourquoi gérer le changement en entreprise ?

Un changement souhaité ou non dans la vie professionnelle ou personnelle d’un individu l’engage dans un processus de deuil. Ce cheminement, balisé en 5 étapes par Elisabeth Kübler-Ross, peut être plus ou moins long. Accompagner un collaborateur sur son parcours de deuil professionnel permet de l’aider à avancer et de ne surtout pas rester bloqué à une étape. Car un collaborateur n’arrivant pas à franchir les étapes peut perdre sa motivation, se désintéresser de ses missions et de l’entreprise. Cela peut engendrer une baisse d’efficacité et donc un coût humain et financier.

L’accompagnement permet d’éviter les situations délicates, de donner au collaborateur une vision constructive des changements dans sa vie professionnelle et le mettre en action pour mener à bien la transformation souhaitée.

Comment gérer le changement en entreprise ?

1. ÉTAT DE CHOC - DÉNI

C’est l’étape de la réaction suite à l’ANNONCE du changement. A cet instant, votre collaborateur peut réagir de différente manière en fonction de la façon dont il perçoit l’annonce. Il peut réagir avec force et de façon visible ou à l’inverse avec stupeur en restant muet. Cet ÉTAT DE CHOC implique une forme de DÉNI, c’est-à-dire un refus d’accepter l’idée même d’un changement.

A cette étape, le manager INFORME de façon neutre. Il est aussi à l’écoute et ouvert aux échanges avec le collaborateur faisant face au changement.

2. COLÈRE & PEUR

Cette étape arrive au moment où le collaborateur commence à assimiler la nouvelle. On parle alors de réaction émotionnelle. La peur se manifeste par rapport à l’inconnu (je sors de ma zone de confort et je ne sais pas ce qui m’attends). Le collaborateur peut aussi alterner avec des phases de colère et de révolte (je ne suis pas d’accord avec ce qui se passe)

Faire preuve de bienveillance, d’écoute et d’empathie est primordial pour accompagner un collaborateur traversant cette phase. Le manager doit GUIDER, se montrer solidaire et trouver des éléments pouvant apaiser les craintes.

3. TRISTESSE

La tristesse est l’une des étapes du deuil la plus éprouvante, celle où la courbe, en terme d’énergie, est au plus bas. Le collaborateur peut se sentir abattu et faire face à une fatigue importante une fois la colère et/ou la peur passées. C’est une étape douloureuse mais très importante, qui permet de passer à la suite, de se consoler de ce qui n’existera plus. Il peut y avoir des larmes : c’est normal. Cette étape annonce ainsi l’arrivée de l’acceptation et donc d’une amélioration de l’état émotionnel du collaborateur

Cette étape douloureuse demande au manager de rester vigilant et bienveillant envers son collaborateur, d’ACCUEILLIR ces émotions difficiles.  

4. ACCEPTATION

Cette phase est le moment où le collaborateur décide de regarder vers l’avenir plutôt que de rester attaché à son passé. Il commence à lâcher prise sur ce qu’il connaissait/faisait auparavant et cherche des solutions pour s’adapter à la nouvelle situation. Il a besoin de trouver du sens à ce changement. C’est une étape de REMOBILISATION.

Pour accompagner un collaborateur à franchir le cap de l’acceptation, le manager doit être positif et montrer à son collaborateur les bénéfices du changement. C’est donc le moment d’ENCOURAGER, de motiver et de booster le collaborateur dans sa nouvelle situation.

5. INTÉGRATION

L’étape ultime de la courbe de deuil est celle de l’intégration. Les moments difficiles et les zones d’ombres du passé se sont transformés en nouvelles forces et motivations pour AVANCER AVEC le changement. Le collaborateur se tourne vers le positif dans sa nouvelle situation et accepte le changement dans son entièreté. C’est une étape d’ENGAGEMENT.

Une fois cette étape atteinte, le manager doit RECONNAITRE le chemin parcouru et FÉLICITER le collaborateur pour sa capacité à mener le changement.

Manager ou dirigeant d’entreprise, vous souhaitez en savoir plus sur les techniques d’accompagnement au changement en entreprise. Peut-être avez-vous besoin d’un accompagnement pour vous-même… Nos coachs professionnels d’entreprise sont là pour vous guider !

chevron-down